Le logiciel HEIDENHAIN StateMonitor rend les processus transparents

Le nouveau logiciel StateMonitor de HEIDENHAIN a pour objectif de faciliter l'exploitation des données, en vue d'optimiser le travail, et de rendre les processus plus rapides et plus transparents. L'opérateur connaît l'état actuel de sa machine, à n'importe quel moment et où qu'il soit. Il peut configurer ces données comme bon lui semble, les utiliser au besoin et les analyser de manière simple et rapide pour gagner en efficacité de travail et en productivité.

StateMonitor acquiert, affiche et analyse l'état des machines connectées et rapporte toutes ces informations sur n'importe quel terminal mobile relié au réseau. Il peut s'agir aussi bien d'une commande TNC en production sur laquelle s'affiche l'état de plusieurs machines, de manière centralisée, ou bien d'un terminal mobile tel qu'une tablette électronique ou un smartphone, de manière à ce que l'opérateur puisse aussi s'éloigner de la machine pour aller, par exemple, chercher de nouveaux outils dans le stock ou dans la zone de préparation des outils. Il est même possible d'y connecter des PC reliés au réseau de l'entreprise. Ainsi, l'opérateur peut créer de nouveaux programmes CN au calme dans un bureau plutôt que dans l'atelier bruyant, et cela tout en gardant un œil sur ses machines. S'il est en réunion, il peut tout à fait présenter les informations les plus actuelles sur les processus en cours. StateMonitor représente l'état des machines connectées sous forme de graphiques et diagrammes clairs.

Le logiciel StateMonitor fait partie intégrante de "Connected Machining", l'ensemble de solutions que propose HEIDENHAIN pour une mise en réseau personnalisée de la production. L'interface "HEIDENHAIN DNC", la fonction "Remote Desktop Manager", l'affichage étendu "Extended Workspace", ainsi que d'autres applications, sont autant de solutions qui permettent à l'opérateur d'accéder, depuis l'atelier, à des données numériques des commandes de production et de les exploiter. Par l'intermédiaire de la CN qu'il utilise sur sa fraiseuse ou sur son tour, l'opérateur se place ainsi au cœur de la gestion numérique des demandes de production.